Publications des membres du Réseau Poclande

Cette page est dédiée aux annonces de publication d’ouvrages dont les membres du Réseau Poclande sont auteur.e.s ou co-auteur.e.s. 

Envisager le continent africain par le prisme du concept de développement, c’est ouvrir des sentiers de réflexion autour des nouveaux enjeux liés aux politiques de développement, aux mutations économiques et culturelles et aux dynamismes identitaires issus des relations interculturelles. Ce sont là des questionnements que soulève le développement des échanges commerciaux et économiques. Des enjeux et problématiques contemporains à la place des langues dans les objectifs de développement, le chemin parcouru ici ouvre des perspectives et invite à aller de l’avant dans la réflexion et la mise en œuvre théorique et pratique.

Les voix qui s’unissent dans cet ouvrage sont celles de chercheurs, penseurs, acteurs de la société civile et de politiques de développement qui confrontent leurs points de vue sur les voies du développement en Afrique. L’ensemble de la réflexion s’inscrit dans une démarche transversale et pluridisciplinaire afin que se tisse une représentation humaniste et objective de visions africaines possibles. C’est ainsi pour les auteurs, tous spécialistes reconnus de l’Afrique, l’occasion de s’interroger sur les voies qu’empruntent les nouvelles pensées, les recherches plurielles, pour favoriser la mise en œuvre de politiques de développement dans leur dynamique interculturelle, en s’affranchissant du regard de l’Autre, et donc en créant pour soi. Les contributions réunies dans cet ouvrage se penchent sur les défis contemporains auxquels le continent africain devra faire face sur la voie de son développement. Les marqueurs sont ici philosophiques, anthropologiques, culturels, juridiques, socioéconomiques. La Francophonie avec ses contours réels, la place de la langue française en Afrique subsaharienne ainsi que les apports de cette langue, désormais africaine, au développement de la sous-région, sont également abordées avec profondeur et lucidité.

Découvrez tout l’ouvrage sur https://eac.ac/books/9782813004543

Ont contribué:
Jean-Michel Benayoun, Boutin Akissi Béatrice & Vahoua Kallet Abréam, Sarah Bouyain, Anaïs Delabie, Ousmane Diao, El Hadji Ibrahima Diop, Mehdi Haidar, Aimée-Danielle Lezou Koffi, Élisabeth Navarro, Jacques Silué Sassongo & Jacqueline Siamba Gabrielle Diomandé-Keita, Kogh Pascal Somé, Benoît Thery, Henry Tourneux et Jean-Philippe Zouogbo.

L’Agenda 2030 des Nations Unies, pris comme une dette de l’humanité envers elle-même et comme l’expression d’un engagement commun envers un ensemble d’objectifs prédéfinis dont personne ne doit être exclu (comme l’Agenda l’indique à plusieurs reprises), soulève la question d’un lien systémique, transcendant les frontières disciplinaires, entre l’incapacité à répondre aux besoins d’inclusion linguistique d’une part et les déficits persistants d’adhésion d’autre part. Considérée comme un facteur clé pour la mise en œuvre dans le communiqué du Salon suisse de la recherche en 2016, la sensibilité à la diversité linguistique est en corrélation positive avec l’inclusion et la durabilité, comme l’explique et l’illustre ce volume à travers des études de cas et des aperçus (en anglais ou en français) d’un échantillon de domaines allant de l’agriculture à la santé, l’éducation, les droits de l’homme et l’écologie, et de l’inclusion numérique à la traduction et la science, permettant ainsi aux avantages comparatifs de transformer les barrières linguistiques en interfaces productives et l’hétéroglossie rampante en un gain net pour le développement “glocal”.

Pour découvrir les grandes lignes de ce bel ouvrage, veuillez cliquer ICI.

… L’association de linguistique et développement, deux termes aux contenus traditionnellement éloignés les uns des autres, est une construction à la fois savante et programmatique. Elle a pour effet de démontrer que le développement nécessite des solutions linguistiques et culturelles.

Linguistique engagée, linguistique d’intervention, linguistique citoyenne, linguistique humanitaire, linguistique pragmatique… la linguistique pour le développement a pour objectif de mobiliser les ressources linguistiques, anthropologiques et culturelles en vue du traitement des problématiques liées au développement économique et sociétal. Son approche est nécessairement pluridisciplinaire. Dans de nombreux contextes et afin de répondre à des besoins spécifiques, elle prend la forme d’une linguistique à visée ingénieriste dont le but final reste la capacitation des langues dans tous les domaines de la vie.

La finalité de la linguistique pour le développement n’est pas de défendre les langues per se. Il est plutôt question de prendre le parti des femmes et des hommes qui, partout dans le monde, ont besoin de ces langues pour exprimer leurs besoins quotidiens, souvent vitaux. Puis de concevoir les actions pour leur permettre d’avoir voix au chapitre.
C’est en substance ce qui est exposé et analysé dans cet ouvrage dirigé par Jean-Philippe Zouogbo et auquel ont contribué de nombreux membres du réseau Poclande.

Pour découvrir toute la richesse des idées véhiculées, veuillez cliquer ICI.

Henry TOURNEUX, Daïrou YAYA et Ousmanou MOHAMADOU partagent avec nous le fruit de leur labeur avec le titre Vocabulaire peul du Cameroun publié aux presses de la faculté des arts, lettres et sciences humaines de l’Université de Maroua.

Pour découvrir les grandes lignes de ce bel ouvrage, veuillez cliquer ICI.

Cet ouvrage publié dans Les Cahiers du CEDIMES “se compose d’une sélection de onze contributions présentées à l’occasion du premier congrès du Réseau international POCLANDE (Populations, Cultures, Langues et Développement), organisé les 23, 24 et 25 octobre 2019 à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine de Pessac (Bordeaux) et consacré aux « Territoires de la linguistique pour le développement ». Tout en revenant sur le dossier de l’aménagement du statut, le présent numéro privilégie les enjeux de l’aménagement du corpus des langues africaines qui émergent de la double tension centralisatrice/décentralisatrice qui traverse substantiellement tous les pays du continent, dont les gouvernements sont historiquement tiraillés entre la revendication d’une identité linguistique et culturelle endogène et l’adhésion pragmatique à un modèle culturel et à une norme linguistique exogènes, en l’occurrence francophones.”
Pour télécharger l’ouvrage dont le titre est DYNAMIQUES SOCIOLINGUISTIQUES, TERMINOLOGIE ET DEVELOPPEMENT DOCUMENTER, AMENAGER ET OUTILLER LES LANGUES AFRICAINES et le lire, veuillez cliquer ici

L’Observatoire européen du plurilinguisme, institution membre de Poclande a publié une vingtaine de volumes dans la Collection Plurilinguisme. N’hésitez surtout pas à accéder à cette riche documentation, fruit des recherches de plusieurs spécialistes de différents horizons géographiques. Cliquez ici

Dictionnaire monolingue bamanan

Aménagement linguistique « de par en bas » et sociétés arbëresh